Foire aux questions

Suite à la réforme de la formation et du recrutement des enseignants mise en oeuvre à partir de la rentrée 2009,
la Foire aux questions a entièrement été actualisée. Elle évoluera au fur et à mesure de la publication des informations officielles.

JE VEUX DEVENIR ENSEIGNANT...


voir la réponse Comment devient-on enseignant ?

voir la réponse Quel est le parcours universitaire le mieux adapté ?

LE PARCOURS EN UNIVERSITE


voir la réponse Je suis titulaire d’une licence ou inscrit en troisième année de licence (L3) en 2012/2013, où dois-je m’inscrire l’année prochaine ?

voir la réponse Je suis actuellement en première année de master (M1) , que dois-je faire pour passer le concours ?

voir la réponse Je suis actuellement en seconde année de master (M2), que dois-je faire pour passer le concours ?

LE MASTER


voir la réponse A quel master m’inscrire ?

voir la réponse Y a-t-il des masters orientés vers les métiers de l’enseignement ou de l'éducation ?

voir la réponse Quels sont les avantages à suivre un master intégrant la dimension « métiers de l’enseignement et de la formation » ?

voir la réponse Est-ce que je suis obligé d'obtenir un master pour valider le concours ?

voir la réponse Existe-t-il des aides financières spécifiques pour les étudiants inscrits en master MEF ?

voir la réponse Des stages en établissement scolaire sont-ils prévus pendant les années de master ?

LES CONCOURS


voir la réponse Quels sont les différents concours qui permettent de devenir enseignant ou conseiller principal d'éducation ?

voir la réponse Quelles sont les conditions requises (titres, diplômes, nationalité etc.) pour se présenter aux concours ?

voir la réponse Y a-t-il des pré-requis exigés pour le concours de professeur des écoles ?

voir la réponse Combien de fois puis-je me présenter au concours ? Y a t-il une limite d'âge ?

voir la réponse Où puis-je trouver des renseignements sur les concours (conditions d'accès, nombre de postes, épreuves, résultats, statistiques, programmes, rapports de jury...) ?

voir la réponse Je serai inscrit en seconde année de master (M2) l’année prochaine, serai-je dispensé des formalités d'inscription au concours ?

voir la réponse Quand et comment s'inscrit-on au(x) concours ?

voir la réponse A quel moment du parcours en université ont lieu les épreuves du concours ?

voir la réponse Quelles sont les épreuves du concours ?

voir la réponse Existe-t-il des centres d'examens à l'étranger pour passer les concours de l'enseignement ?

voir la réponse Quelle différence y-a-t-il entre être reçu sur la liste principale et être inscrit sur la liste complémentaire d’un concours ?

voir la réponse Je réussis le concours mais je n'obtiens pas le master. Que se passe-t-il pour moi ?

voir la réponse Pourra-t-on redoubler la préparation au concours en cas d'échec au concours et d'obtention du master ?

voir la réponse Qu’en est-il des concours internes ?

voir la réponse Qu'en est-il du concours de l'agrégation ?

APRES LE CONCOURS : L'ENTREE DANS LE METIER


voir la réponse Que va-t-il se passer une fois que j'aurai obtenu le concours (et le master) ?

voir la réponse En quoi consiste la titularisation en fin de première année d'enseignement ?

voir la réponse Après l'obtention du concours, où vais-je exercer ?

voir la réponse Après ma titularisation, suis-je sûr de rester dans le même département si je suis professeur des écoles ?

voir la réponse Reste-t-on dans la même académie après la réussite à un concours du second degré ?

voir la réponse Je suis lauréat du concours, dois-je prendre immédiatement mes fonctions en tant que professeur stagiaire ?

voir la réponse Combien serai-je rémunéré après le concours ?

SPECIALISATIONS ET PERSPECTIVES DE CARRIERE


voir la réponse Quelles sont mes possibilités d'évolution de carrière ?

voir la réponse Je souhaite devenir directeur d’école, dois-je passer un concours ?

voir la réponse Que dois-je faire pour devenir chef d’établissement en collège ou lycée ?

voir la réponse Quelles sont les conditions requises pour passer le diplôme de psychologue scolaire ?

voir la réponse Comment devient-on enseignant auprès d’enfants à besoins spécifiques ou en situation de handicap ?

voir la réponse Je souhaiterais enseigner dans un établissement français à l’étranger.

voir la réponse Je souhaite enseigner à l’université ?

ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT


voir la réponse Comment devenir professeur des écoles dans un établissement privé ?

voir la réponse Je souhaite enseigner dans un établissement privé du second degré, comment procéder ?

voir la réponse J'ai un CAPES et je veux enseigner dans un établissement privé, que dois-je faire ?

voir la réponse J’ai le CAFEP et je veux enseigner dans un établissement public, que dois-je faire ?

JE VEUX DEVENIR ENSEIGNANT...


Comment devient-on enseignant ?

En France, les personnels d’enseignement et d’éducation appartiennent à la Fonction publique d'État. Ils sont recrutés sur concours du ministère de l’Éducation nationale. Leur formation est assurée par les universités, notamment par les IUFM.

On recense :
  les professeurs des écoles (enseignement primaire)
  les professeurs du second degré (y compris les professeurs documentalistes) qui enseignent soit dans les collèges et lycées d'enseignement général, soit dans les lycées technologiques, soit dans les lycées professionnels
  les conseillers principaux d'éducation

Il existe des concours spécifiques pour chaque catégorie de personnels (Agrégation, CRPE, CAPES, CAPEPS, CAPET, CAPLP, CPE). Ces concours sont accessibles, sans condition d’âge, aux ressortissants d'un autre Etat membre de l’Union Européenne, ou partie à l'accord sur l'espace économique européen, ou d’Andorre ou de Suisse.


  Pour plus de renseignements :
  http://www.iufm.fr/devenir-ens/se-former/fi.html
  Les sites Internet des IUFM
  http://www.education.gouv.fr/pid51/personnels-enseignants.html

Les enseignants des établissements privés et les enseignants du supérieur font l'objet de recrutements spécifiques.

Quel est le parcours universitaire le mieux adapté ?

Il faut être titulaire d’un master (BAC+5) ou inscrit en seconde année de master (M2) pour s’inscrire aux concours, organisés par le ministère de l’Éducation nationale, permettant d'enseigner en école maternelle et élémentaire, en collège, en lycée, en lycée professionnel ou d'assurer des fonctions d'éducation.

Dès les années de licence, certaines universités proposent des modules de sensibilisation et de pré-professionnalisation ou des parcours destinés aux métiers de l'enseignement et de la formation. Un certain nombre d’universités proposent une offre de formation, incluant les années de masters, adaptée à ces métiers.

  Pour plus de renseignements :
  La liste des universités de rattachement des IUFM :
http://www.iufm.fr/annuaire-iufm
  La liste de toutes les universités :
http://www.education.gouv.fr/cid2600/liste-des-universites.html
  La liste des masters préparant aux métiers de l'enseignement :
http://www.iufm.fr/masters
  Recherche thématique des formations supérieures :
http://www.onisep.fr

LE PARCOURS EN UNIVERSITE


Je suis titulaire d’une licence ou inscrit en troisième année de licence (L3) en 2012/2013, où dois-je m’inscrire l’année prochaine ?

Les étudiants titulaires d’une licence ou en troisième année de licence (L3) en 2012/2013 se destinant à exercer comme professeur ou conseiller principal d’éducation doivent s’inscrire à l’université à la rentrée 2013 pour préparer un master, diplôme de référence pour se présenter aux concours.

Renseignez-vous rapidement auprès des IUFM car certains d’entre eux lancent dès le mois de mars leur campagne de préinscription pour les masters destinés à la formation des enseignants et des conseillers principaux d’éducation
(http://www.iufm.education.fr/applis/actualites/spip.php?article955).

A noter : le portail des IUFM propose, pour faciliter votre recherche, un accès à une offre de masters préparant aux métiers de l’enseignement et de la formation :
http://www.iufm.fr/masters

Vous pourrez passer les concours session 2015 pendant votre master. Le contenu des épreuves de ces concours seront modifiés par rapport aux concours actuels. Les nouvelles modalités ne sont pas encore arrêtées et devraient l’être au cours du premier trimestre 2013.

Je suis actuellement en première année de master (M1) , que dois-je faire pour passer le concours ?

Les étudiants titulaires d’un M1 doivent s’inscrire en M2 à la rentrée universitaire 2013.

Parallèlement à votre inscription en M2, pour pouvoir vous présenter aux concours de la session 2014, vous devez impérativement vous inscrire au moment de la campagne d’inscription du ministère de l’Éducation nationale qui a lieu cette année entre le 15 janvier et le 21 février (17h) 2013.

Si vous avez entrepris un master destiné à la formation des enseignants et des conseillers principaux d’éducation, vous devez poursuivre votre cursus pour obtenir le master en 2014.

Si vous êtes engagé dans un master non spécifique aux métiers de l’enseignement et de la formation, vous pouvez vous renseigner auprès de votre établissement pour connaître les possibilités d’orientation qui vous sont offertes.

Je suis actuellement en seconde année de master (M2), que dois-je faire pour passer le concours ?

Si vous obtenez votre master en fin d’année, vous disposerez alors du diplôme nécessaire pour vous présenter à la session 2014 du concours, et cela même si vous êtes déjà inscrits à la session 2013.

Pour vous présenter à la session 2014, vous devez impérativement vous inscrire au moment de la campagne d’inscription du Ministère de l’Éducation nationale qui a lieu entre le 15 janvier et le 21 février (17h) 2013.

LE MASTER


A quel master m’inscrire ?

Vous pourrez vous inscrire aux concours quelque soit le master que vous préparez ou dont vous êtes titulaire. Cependant, certains masters sont plus adaptés pour se préparer aux métiers de l’enseignement et de la formation et se présenter aux concours.

Le site du Portail des IUFM propose une liste de masters par métier, par concours préparé, et par académie à partir de l’adresse http://www.iufm.fr/masters

Attention, renseignez-vous rapidement car certains IUFM lancent, dès le mois de mars, leur campagne de préinscription pour ce type de master
(http://www.iufm.education.fr/applis/actualites/spip.php?article955).

Y a-t-il des masters orientés vers les métiers de l’enseignement ou de l'éducation ?

Des masters préparant aux métiers de l’enseignement et de la formation sont ouverts depuis la rentrée 2010.

Selon le métier vers lequel vous souhaitez vous orienter et l’offre de formation de l’université dans laquelle vous poursuivez vos études, vous pouvez être amené à suivre un master totalement orienté vers les métiers de l’enseignement et de la formation ou bien un master disciplinaire dans lequel existe une spécialité ou un parcours « enseignement ».

Le site du Portail des IUFM propose une liste de masters par métier, par concours préparé, et par académie à partir de l’adresse http://www.iufm.fr/masters

Attention, renseignez-vous dès maintenant car certains IUFM lancent, dès le mois de mars, leur campagne de préinscription pour ce type de master
(http://www.iufm.education.fr/applis/actualites/spip.php?article955).

Quels sont les avantages à suivre un master intégrant la dimension « métiers de l’enseignement et de la formation » ?

Les masters intégrant la dimension « métiers de l’enseignement et de la formation », de par leurs contenus spécifiques, sont adaptés à la formation des futurs enseignants. Ils prévoient notamment des périodes de stages accompagnées par des formateurs et permettant une analyse de la pratique de classe.

Pour les professeurs des écoles, ces masters intègrent aussi la polyvalence nécessaire à ce niveau d’enseignement.

Est-ce que je suis obligé d'obtenir un master pour valider le concours ?

Oui. Les futurs enseignants doivent justifier de l’obtention d’un diplôme de master pour pouvoir être recrutés à titre définitif à l’issue des concours de recrutement.

Existe-t-il des aides financières spécifiques pour les étudiants inscrits en master MEF ?

Des aides spécifiques sont proposées aux étudiants se destinant au métier d'enseignant. Ces aides s'adressent aux étudiants inscrits en master.
Deux types de bourses sont mis en place :
  Un complément versé aux étudiants attributaires d’une bourse sur critères sociaux échelon "0" du ministère de l’enseignement supérieur
  Une aide sur critères universitaires (aide contingentée)

Plus d’information :
http://www.cnous.fr/_vie__dossier_266.853.291.htm

Parallèlement, le dispositif emploi d'avenir professeur constitue une aide supplémentaire offerte aux étudiants boursiers de l’enseignement supérieur et inscrits en L2, L3 ou M1.

Plus d’information : http://www.iufm.fr/applis/actualites/spip.php?article1059

Des stages en établissement scolaire sont-ils prévus pendant les années de master ?

La réforme en cours prévoit de mettre en place, dès la rentrée 2013, une meilleure professionnalisation des enseignants. Les candidats admissibles en juin 2013 (session 2014) pourront effectuer des stages en responsabilité sous la forme d’un tiers-temps de service d’enseignement.

LES CONCOURS


Quels sont les différents concours qui permettent de devenir enseignant ou conseiller principal d'éducation ?

Les concours font partie intégrante du processus de recrutement, dans le premier comme dans le second degré.
  CRPE : concours de recrutement de professeurs des écoles
  CAPES : certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré
  CAPET : certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique
  CAPEPS : certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive
  CAPLP : concours d’accès au corps des professeurs de lycée professionnel
  CPE : concours de recrutement des conseillers principaux d’éducation
  Agrégation

Quelles sont les conditions requises (titres, diplômes, nationalité etc.) pour se présenter aux concours ?

1. Les conditions générales, qui doivent être réunies au plus tard le jour de la première épreuve du concours, sont les suivantes :

  Aucune condition d’âge n’est imposée

  Conditions relatives à la nationalité :
  posséder la nationalité française
  ou être ressortissant d'un autre Etat membre de l’Union Européenne, ou partie à l'accord sur l'espace économique européen, ou d’Andorre ou de Suisse
  Jouir de ses droits civiques
  Ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions
  Être en position régulière au regard des obligations du service national ou de la journée d’appel de préparation à la défense (JAPD)
  Justifier des conditions d'aptitude physique requises

2. Les conditions de titre ou de diplôme requis au moment de la publication des résultats d’admissibilité du concours sont les suivantes :

En cas de réussite au concours, vous ne pourrez être nommé fonctionnaire stagiaire que si vous justifiez lors de la rentrée scolaire qui suit votre admission au concours de l'un de ces titres ou diplômes. Si tel n'est pas le cas, vous garderez le bénéfice du concours jusqu'à la rentrée scolaire suivante. Si vous justifiez alors de l'un de ces titres ou diplômes, vous pourrez être nommé fonctionnaire stagiaire ; dans le cas contraire, vous ne pourrez être nommé et perdrez le bénéfice du concours.


Ou bien
  Etre titulaire d'un master ou d’un titre de niveau au moins égal à Bac+5, les diplômes ou titres suivants sont admis :
  titre ou diplôme sanctionnant un cycle d'études postsecondaires d'au moins cinq années, acquis en France ou dans un autre État, et attesté par l'autorité compétente de l'État considéré,
  diplôme conférant le grade de master, conformément aux dispositions de l'article 2 du décret du 30 aout 1999 susvisé ; exemples : DESS, DEA, diplôme d'ingénieur...
ou d'un titre ou diplôme classé au niveau I du répertoire national des certifications professionnelles,

Sont reconnues justifier de la condition de titre ou de diplôme, les personnes étant ou ayant été enseignants titulaires.

Certaines catégories de candidats peuvent être dispensées de titre ou de diplôme :
  Les mères et les pères de famille d'au moins trois enfants
  Les sportifs de haut niveau (figurant sur la liste dressée annuellement par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative)
  Les candidats à certains CAPET ou CAPLP justifiant d’une expérience professionnelle (la durée requise dépend de la discipline)

Les candidats reconnus travailleurs handicapés par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (ex-cotorep) doivent constituer un dossier auprès du rectorat d’académie. Le dossier permet à la fois de vérifier si leur handicap est compatible avec la fonction souhaitée et de bénéficier, éventuellement, d'un aménagement des épreuves du concours.

3. Les pré-requis, qui doivent être justifiés à la date de publication des résultats d’admissibilité du concours, sont les suivants :
  Pour le CRPE : Qualification en natation et secourisme
  Pour le CAPEPS : Aptitude au secourisme

4. A partir de la session 2012, les pré-requis, qui doivent être justifiés à la prise de fonction en qualité de professeur stagiaire au 1er septembre, seront les suivants :
  Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur de second degré (CLES2) ou d'une certification équivalente
  Certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant » (C2i2e) ou d'une certification équivalente


  Pour plus d’informations :
  Premier degré :
http://www.guide-concours-professeurs-des-ecoles.education.gouv.fr/
  Second degré :
http://www.guide-concours-enseignants-college-lycee.education.gouv.fr/

Y a-t-il des pré-requis exigés pour le concours de professeur des écoles ?

Oui. Pour pouvoir être recrutés dans le corps des professeurs des écoles, les candidats doivent justifier, à la date de publication des résultats d’admissibilité du concours, des deux attestations suivantes :
  une attestation certifiant que le candidat sait nager au moins cinquante mètres
  une attestation certifiant la qualification du candidat en secourisme

Auxquels s’ajoutent les deux pré-requis communs aux concours du premier et second degrés, exigibles à la prise de fonction en qualité de professeur stagiaire au 1er septembre :
  Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur de second degré (CLES2) ou d'une certification équivalente
  Certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant » (C2i2e) ou d'une certification équivalente

Combien de fois puis-je me présenter au concours ? Y a t-il une limite d'âge ?

Vous pouvez vous présenter au concours autant de fois que vous le désirez et il n'y a aucune limite d'âge.

Où puis-je trouver des renseignements sur les concours (conditions d'accès, nombre de postes, épreuves, résultats, statistiques, programmes, rapports de jury...) ?

  Sur le site Internet du ministère de l’Education nationale, http://w1p.fr/58266 , le chapitre « SIAC : Système d’information et d’aide aux concours » vous donne tous ces renseignements sur les concours des premier et second degrés.

  Pour le concours de professeur des écoles :
http://www.education.gouv.fr/pid97/siac1.html
  Pour les concours du second degré :
http://www.education.gouv.fr/pid63/siac2.html

Je serai inscrit en seconde année de master (M2) l’année prochaine, serai-je dispensé des formalités d'inscription au concours ?

NON, l’inscription au concours est une démarche personnelle qui concerne tous les candidats. Les candidats aux concours des personnels enseignants et d'éducation, susceptible de répondre aux conditions d’inscription l'an prochain doivent impérativement s'inscrire entre le 29 mai et le 19 juillet 2012 (17h) pour la session 2013.

  Inscription au concours de recrutement de professeur des écoles
http://www.education.gouv.fr/cid5572/inscriptions-aux-concours-de-la-session-2013.html
  Inscription aux concours de recrutement de personnels de l’enseignement du second degré
http://www.education.gouv.fr/cid5486/inscriptions-aux-concours-externes-et-aux-troisiemes-concours-de-la-session-2013.html

Quand et comment s'inscrit-on au(x) concours ?

l’inscription au concours est une démarche personnelle qui concerne tous les candidats. Les candidats aux concours des personnels enseignants et d'éducation, susceptible de répondre aux conditions d’inscription l'an prochain doivent impérativement s'inscrire entre le 15 janvier et le 21 février (17h) 2013 pour la session 2014.

N'attendez pas le dernier moment pour effectuer cette démarche. Les dates limites annoncées sont impératives et aucune dérogation n'est acceptée quel que soit le motif invoqué.
Une adresse électronique personnelle est obligatoire.

  Inscription au concours de recrutement de professeur des écoles
http://www.education.gouv.fr/pid97/siac1.html
  Inscription aux concours de recrutement de personnels de l’enseignement du second degré
http://www.education.gouv.fr/pid63/siac2.html

A quel moment du parcours en université ont lieu les épreuves du concours ?

Concernant la session 2014, les épreuves du concours ont lieu en en fin de M1 pour les épreuves d’admissibilité et en fin de M2 pour les épreuves d’admission. Le calendrier sera le suivant : les épreuves écrites d’admissibilité auront lieu en juin 2013, pour le concours du premier et du second degré. Les épreuves orales d’admission se déroulent en juin 2014.

La session 2015 verra ses épreuves d’admissibilité et d’admission rénovées, tant du point de vue que du calendrier que des contenus. Les nouvelles modalités ne sont pas encore arrêtées et devraient l’être au cours du premier trimestre 2013.

Quelles sont les épreuves du concours ?

Les modalités d’organisation des concours ont été fixées par les arrêtés du 28 décembre 2009 parus au journal officiel du 6 janvier 2010.

Les modalités d’organisation pour chaque concours de recrutement des enseignants et des personnels d’éducation sont décrites de façon synthétique à partir de la page : http://www.iufm.fr/applis/actualites/spip.php?article675

Le contenu des épreuves d’admissibilité et d’admission restera inchangé pour la session 2014.

La session 2015 verra ses épreuves d’admissibilité et d’admission rénovées, tant du point de vue que du calendrier que des contenus. Les nouvelles modalités ne sont pas encore arrêtées et devraient l’être au cours du premier trimestre 2013.

Existe-t-il des centres d'examens à l'étranger pour passer les concours de l'enseignement ?

Concours du premier degré
Il n'est pas ouvert de centres d'épreuves à l'étranger, dans les collectivités Outre-Mer et en Nouvelle-Calédonie, hormis à Mayotte pour le premier concours interne.

Concours du second degré
Les épreuves d'admissibilité se déroulent dans les centres dont la liste est fixée par l'arrêté d'ouverture de chaque concours.
Les épreuves d'admissibilité se déroulent, en général, au chef-lieu de chaque académie. Toutefois pour des raisons d'organisation, les épreuves de certains concours peuvent avoir lieu en dehors du chef-lieu ou dans un nombre limité de centres susceptibles d'être ouverts dans les Territoires d'Outre-Mer ou à l'étranger.

  Pour plus d’informations :
  Session 2013 : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=60383

Quelle différence y-a-t-il entre être reçu sur la liste principale et être inscrit sur la liste complémentaire d’un concours ?

  Si vous êtes reçu sur la liste principale, cela signifie que vous êtes recruté : vous serez donc professeur (ou CPE)-stagiaire à la rentrée scolaire suivant le concours. La liste principale est établie par ordre de mérite.
Le jury responsable du concours établit dans certains cas une liste complémentaire qui permet de suppléer aux désistements éventuels de la liste principale. Les passages de la liste complémentaire à la liste principale se font par ordre de classement.
  Si vous êtes inscrit sur la liste complémentaire du concours de professeurs des écoles et non appelé en liste principale, vous pourrez alors éventuellement être sollicité en fonction des besoins des départements de l’académie et par ordre de classement pour assurer un service d’enseignement en tant que fonctionnaire stagiaire.

Je réussis le concours mais je n'obtiens pas le master. Que se passe-t-il pour moi ?

Vous conservez le bénéfice du concours pendant un an durant lequel vous pouvez repasser les unités d'enseignement (UE) manquantes.

Pourra-t-on redoubler la préparation au concours en cas d'échec au concours et d'obtention du master ?

On ne peut pas se réinscrire une deuxième fois dans la même spécialité d'un master déjà obtenu. Il faudra se renseigner auprès des universités pour connaître les possibilités qui s'offrent à vous.

Qu’en est-il des concours internes ?

Les concours internes du premier et du second degrés constituent un des moyens de promotion offerts, au sein de la Fonction publique, à des personnels titulaires ou non titulaires, remplissant les conditions d’inscription au concours concerné. Les candidats doivent avoir déjà fait l’objet d’un recrutement initial au sein de la Fonction publique et justifier de trois années de service pour les concours internes du premier et du second degrés, cinq ans pour l’agrégation interne.
  Voir conditions d’accès aux concours internes :
  Premier degré :
http://www.guide-concours-professeurs-des-ecoles.education.gouv.fr/
  Second degré :
http://www.guide-concours-enseignants-college-lycee.education.gouv.fr/

Pour des informations complémentaires sur les concours internes, vous devez vous renseigner auprès des services des examens et concours des inspections académiques pour les concours du premier degré ; des services de la formation continue de l'IUFM ou du rectorat pour les concours du second degré.

Qu'en est-il du concours de l'agrégation ?

Les candidats devront justifier d’un master ou d’un titre ou d’un diplôme sanctionnant un cycle d’études postsecondaires d’au moins cinq années pour pouvoir s’inscrire au concours de l'agrégation.
Le texte régissant les modalités d’organisation du concours de l’agrégation est consultable sur :
http://w1p.fr/58265

APRES LE CONCOURS : L'ENTREE DANS LE METIER


Que va-t-il se passer une fois que j'aurai obtenu le concours (et le master) ?

Nouvellement nommé en tant qu’enseignant, vous aurez un statut de fonctionnaire stagiaire avec la responsabilité d'une ou de plusieurs classes dans le cadre de votre année de stage.
Les fonctionnaires stagiaires conseillers principaux d’éducation sont affectés en établissement scolaire pour y exercer leurs fonctions.


A l’issue de cette première année d’exercice, vous serez titularisé par l’autorité académique compétente, au vu de votre manière de servir, sur proposition des corps d’inspection dans les premier et second degrés, après avis des chefs d’établissement dans le second degré.

En quoi consiste la titularisation en fin de première année d'enseignement ?

  Pour les enseignants du premier degré : à l'issue du stage, les professeurs des écoles stagiaires sont titularisés par le directeur académique des services de l'éducation nationale du département dans lequel le stage est accompli, sur proposition d'un jury. La titularisation confère le certificat d'aptitude au professorat des écoles.

  Pour les enseignants du second degré et les CPE : à l'issue du stage, la titularisation est prononcée par le recteur de l'académie dans laquelle le stage est accompli, sur proposition d'un jury.

Il importe de souligner que la titularisation n’est pas automatique. Chaque année, le jury académique statue sur un certain nombre de décisions de renouvellement de stage (1 année maximum), voire de licenciements.

Après l'obtention du concours, où vais-je exercer ?

En tant que stagiaire, vous serez affecté pour la durée réglementaire de votre stage, soit une année. À l'exception des lauréats déjà enseignant du second degré, l'affectation détenue durant le stage ne préjuge en rien de l'affectation définitive que les stagiaires recevront après leur titularisation, dans le cadre des opérations du mouvement national à gestion déconcentrée auquel ils devront obligatoirement participer.

  Professeur des écoles, vous serez amené à exercer principalement dans une école maternelle ou élémentaire et éventuellement en SEGPA de collège, Institut médico-éducatif etc. L'établissement se situera dans le département dans lequel vous avez été affecté après le concours en fonction de votre fiche de vœux et de votre rang de classement.
  Enseignant du second degré ou conseiller principal d'éducation, vous êtes appelé à exercer sur l'ensemble du territoire.

Après la réussite de votre concours, vous participerez aux deux phases de l’affectation :
  une phase intedépartementale qui déterminera votre académie d’affectation. A la suite de ce mouvement, vous serez affecté dans une académie sur la base d'un classement selon critères et bonifications.
  une phase départementale pour votre affectation sur poste. Les résultats d’affectation sur poste seront annoncés dans les premiers jours du mois d’août.

Pour en savoir plus :
  SIAM (pour les personnels du premier degré) http://w1p.fr/58263
  SIAL (pour les lauréats des concours du second degré)
http://w1p.fr/58264

Après ma titularisation, suis-je sûr de rester dans le même département si je suis professeur des écoles ?

Lors de leur titularisation, les professeurs des écoles sont affectés dans le département dans lequel ils ont été affectés en qualité de stagiaire. S'il n'y a pas de poste vacant dans ce département, ils peuvent être affectés dans un autre département de l'académie ou, en cas d'impossibilité, dans un département d'une autre académie.

Reste-t-on dans la même académie après la réussite à un concours du second degré ?

L'affectation dans la même académie que celle où se sont déroulées vos études n'est pas automatique. Au moment des résultats d’admissibilité au concours, les candidats admissibles doivent formuler 5 vœux d’affectation parmi les académies accueillant les stagiaires de la discipline. Il revient au ministère de décider des affectations à partir des vœux des candidats (classement selon critères et bonifications).

Pour en savoir plus : http://www.education.gouv.fr/pid60/sial-systeme-information-aide-aux-laureats.html

Je suis lauréat du concours, dois-je prendre immédiatement mes fonctions en tant que professeur stagiaire ?

En principe OUI, le refus d’accepter le poste de professeur stagiaire qui vous sera proposé ayant pour conséquence la perte du bénéfice du concours.

Toutefois, les lauréats peuvent solliciter le report de leur nomination en qualité de stagiaire pour des motifs définis dans une circulaire ministérielle qui parait chaque année.
Pour l'année scolaire 2011 / 2012 :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59660

La demande doit être notifiée sur le serveur SIAL (http://w1p.fr/58264) au moment de la saisie des vœux d’affectation académique (qui doivent obligatoirement être exprimés y compris par les candidats qui sollicitent un report d’incorporation). Le bénéficiaire d’un report de stage est administrativement placé en position de congé sans solde.

Combien serai-je rémunéré après le concours ?

Le salaire mensuel brut d'un professeur du premier ou du second degré est de 2000 € l'année de stage et de 2060 € après deux ans de carrière (données relevées le 10 décembre 2012).

NB : salaire minimum brut hors indemnités diverses et supplément familial de traitement

SPECIALISATIONS ET PERSPECTIVES DE CARRIERE


Quelles sont mes possibilités d'évolution de carrière ?

Par détachement
Vous pouvez être détachés dans un autre ministère, dans une collectivité territoriale, dans un organisme de recherche...

Par changement de fonction
Un professeur des écoles peut devenir maître de l'enseignement spécialisé, psychologue scolaire, maître formateur, directeur d'école...
Un professeur du second degré peut devenir formateur, professeur conseiller pédagogique, conseiller en formation continue.
Vous disposez de nombreuses possibilités dans le cadre de la formation continue.

Par changement de corps
Vous pouvez passer les concours pour accéder aux fonctions d'inspecteur de l'Éducation nationale, d’inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régional, de professeur du second degré (concours interne pour les professeurs des écoles titulaires), d'agrégé (pour les professeurs certifiés) ou chef d'établissement du second degré.

Je souhaite devenir directeur d’école, dois-je passer un concours ?

Non. Pour devenir directeur d’école primaire (maternelle et élémentaire), il faut passer un entretien avec une commission départementale constituée par l’inspecteur d'académie afin d'être inscrit sur une liste d’aptitude départementale. Les candidats doivent compter au moins deux années de services effectifs et appartenir soit au corps des instituteurs, soit au corps des professeurs des écoles.
Tous les directeurs recrutés reçoivent une formation préalable à leur prise de fonction.

Que dois-je faire pour devenir chef d’établissement en collège ou lycée ?

Si vous êtes professeur du premier ou second degré ou CPE, et justifiez de cinq ans d’exercice en tant que titulaire, vous pouvez vous présenter au concours de seconde classe du corps des personnels de direction. Les lauréats sont affectés au 1er septembre de l’année scolaire qui suit leur réussite au concours sur un poste de personnel de direction (souvent un poste d’adjoint) en qualité de stagiaire pour une durée d'une année au cours de laquelle ils suivent une formation professionnalisante. Nommé par le ministre de l’Éducation nationale, vous pouvez être amené à diriger un collège, un lycée d’enseignement général et technologique, un lycée professionnel ou une cité scolaire.

Pour en savoir plus :
http://www.education.gouv.fr/cid1133/personnels-direction.html

Quelles sont les conditions requises pour passer le diplôme de psychologue scolaire ?

Trois conditions sont requises pour passer le diplôme de psychologue scolaire :
 être instituteur ou professeur des écoles,
 justifier de trois années de services effectifs d’enseignement,
 être titulaire d’une licence de psychologie.

La préparation au diplôme d’état de psychologue scolaire (DEPS) était assurée en 2009/2010 par les IUFM d'Aix-Marseille, d'Aquitaine, du Nord-Pas de Calais, de l’académie de Lyon et de l’académie de Paris.

Comment devient-on enseignant auprès d’enfants à besoins spécifiques ou en situation de handicap ?

Ce public scolaire relève du secteur de l’ASH (Adaptation et Scolarisation des élèves Handicapés).

Pour le premier degré, les enseignants recrutés pour intervenir dans ces classes doivent être professeurs des écoles titulaires et être lauréats de l’examen du CAPA-SH (certificat d'aptitude professionnelle pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap). Il n’y a pas de délais entre la titularisation d’un professeur des écoles et la présentation aux épreuves de l’examen. Mais l’inscription dans l’année de préparation est subordonnée à l’accord de l’inspecteur d’académie.

Pour le second degré, les professeurs des lycées et collèges ont un examen équivalent : il s'agit du 2CA-SH (certificat complémentaire pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap).
Le cadre général de ces formations est fixé par le BO spécial N° 4 du 26 février 2004.
  Pour en savoir plus :
http://www.iufm.fr/devenir-ens/se-former/ash.html

Je souhaiterais enseigner dans un établissement français à l’étranger.

C’est uniquement après votre titularisation que vous pourrez demander à exercer à l’étranger.

Vous pouvez exercer votre métier de professeur des écoles ou enseigner votre discipline (mathématiques, histoire/géographie, langue vivante…) dans un établissement scolaire français implanté à l’étranger
Dans ce cas, vous devez déposer votre candidature auprès du ministère de l’Education nationale pour obtenir un poste dans un établissement scolaire français relevant de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger" (AEFE sous tutelle du ministère des Affaires étrangères) : : http://www.aefe.fr


Il est également possible à un enseignant d’exercer à l’étranger des fonctions de formation, d’animation culturelle dans les alliances françaises, de conseiller ou d’attaché culturel, ou d’occuper un poste au sein du réseau de coopération et d’action culturelle du ministère des Affaires étrangères.

Pour faire acte de candidature (sur le site http://www.education.gouv.fr), il faut consulter régulièrement le site du ministère des Affaires étrangères (http://www.diplomatie.gouv.fr) afin de connaître les postes offerts au recrutement dans le cadre d’un mouvement appelé « transparence ». Peu de possibilités réelles sont néanmoins offertes en début de carrière.


Je souhaite enseigner à l’université ?

Si vous êtes professeur agrégé, vous pouvez demander un poste du second degré dans l’enseignement supérieur. La liste des postes disponibles paraît tous les ans au bulletin officiel de l’Éducation nationale, en général vers les mois de décembre ou janvier.

Vous pouvez aussi devenir enseignant-chercheur dans l’enseignement supérieur (maître de conférences, professeur d’université). Cela implique un parcours des études « LMD » jusqu’au niveau doctorat qui permet de passer les concours de l’enseignement supérieur. Certains masters préparant aux métiers de l’enseignement et de l’éducation permettent de poursuivre en doctorat.

  Renseignements :
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid24530/les-enseignants-chercheurs.html

ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT


Comment devenir professeur des écoles dans un établissement privé ?

Les professeurs des écoles des établissements privés doivent passer le concours d'accès au certificat d'aptitude au professorat des écoles qui se compose des mêmes épreuves que le concours de l’enseignement public (les deux concours ont lieu le même jour).
Les conditions d'accès sont identiques à l’exception de la nationalité (tous les candidats étrangers peuvent exercer sous réserve de l’autorisation du Recteur d’académie).

  Guide Concours du candidat 2013 qui décrit les conditions requises pour s'inscrire aux concours de l'enseignement public ou aux concours de l'enseignement privé : http://www.guide-concours-professeurs-des-ecoles.education.gouv.fr/

Pour l'enseignement catholique, le pré-accord d’un chef d’établissement est préalable à la nomination et l'affectation est traitée au niveau du regroupement diocésain.

  Contact : http://www.enseignement-catholique.fr/

Je souhaite enseigner dans un établissement privé du second degré, comment procéder ?

Pour devenir enseignant dans l’enseignement privé sous contrat du second degré, il faut passer le CAFEP (certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement dans les établissements d’enseignement privés sous contrat du second degré). Les concours, les programmes, les épreuves, les dates des épreuves et les jurys sont les mêmes que pour les concours externes de l’enseignement public (CAPES, CAPEPS, CAPET, CAPLP). Les candidats doivent remplir les mêmes conditions que les candidats aux concours externes publics à l’exception de la nationalité (tous les candidats étrangers peuvent exercer sous réserve de l’autorisation du Recteur d’académie).

  Guide Concours du candidat 2013 qui décrit les conditions requises pour s'inscrire aux concours de l'enseignement public ou aux concours de l'enseignement privé : http://www.guide-concours-enseignants-college-lycee.education.gouv.fr/

Les CAFEP sont des concours d’accès à des listes d’aptitude aux fonctions d'enseignants dans les établissements privés sous contrat. Les organismes d’enseignement privés recrutent leurs enseignants parmi les candidats figurant sur ces listes. C’est pourquoi, il est indispensable de constituer, dès l’inscription au concours, un dossier de demande de pré-accord auprès d’un de ces organismes. Puis, les candidats retenus sont recrutés sous contrat définitif dans un établissement d’enseignement privé du second degré sous contrat avec l’Etat (ils n’ont pas le statut de fonctionnaire).

Pour l’enseignement catholique : http://www.formiris2.org/

J'ai un CAPES et je veux enseigner dans un établissement privé, que dois-je faire ?

Vous devez vous présenter au CAFEP. Le détachement de personnel enseignant du public vers le privé est possible mais reste exceptionnel.

J’ai le CAFEP et je veux enseigner dans un établissement public, que dois-je faire ?

Vous devez vous présenter au CAPES. Il n’y a pas de détachement possible de l’enseignement privé vers l’enseignement public.

L'annuaire des IUFM Contact Mentions légales Plan du site